Les entreprises vont pouvoir apprécier la contribution de nos formations et notre culture de la prévention des risques, à réduire considérablement les accidents de travail et les maladies professionnelles.

Ainsi, la prévention des risques va apparaître comme un élément indissociable à la réussite de l’entreprise.

La sécurité / la santé au travail:

  • Contribue à montrer qu’une entreprise est socialement responsable;
  • Protège et améliore l’image, la valeur de la marque;
  • Contribue à optimiser la productivité des travailleurs;
  • Améliore l’engagement des salariés auprès de l’entreprise;
  • Renforce les compétences et le « capital santé » des travailleurs ;
  • Réduit les coûts de l’entreprise et les perturbations dans le travail;
  • Permet aux entreprises de répondre aux attentes des clients en matière de sécurité au travail.
  • Encourage les travailleurs à rester plus longtemps dans la vie active.

  OBLIGATION LEGALES

Le code du travail précise les mesures nécessaires à prendre en matière de prévention des risques professionnels pour assurer la sécurité des salariés et protéger leur santé physique et mentale. Découvrez les 9 obligations de l’employeur envers le salarié pour prévenir les risques professionnels.

L’article L.4121-2 du code du travail énonce les neuf principes généraux qui doivent servir de fondement à toute démarche de prévention des risques professionnels.

  1. Éviter les risques professionnels.
    C’est-à-dire supprimer le danger ou l’exposition au danger.
  2. Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités.
    L’évaluation des risques professionnels est une étape indispensable pour mesurer et prioriser les actions à mettre en place.
  3. Combattre les risques à la source.
    La prévention doit être intégrée le plus en amont possible, dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.
  4. Adapter le travail à l’homme.
    Les postes de travail, les équipements et les méthodes doivent être conçus pour minimiser les effets du travail sur la santé et adaptés aux spécificités individuelles.
  5. Tenir compte de l’état d’évolution de la technique.
    Les mesures de prévention doivent être adaptées lorsqu’intervient un changement technique ou organisationnel.
  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui est moins dangereux.
    Les procédés ou les produits dangereux doivent être abandonnés lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant moins de risques.
  7. Planifier la prévention.
    La politique de prévention doit être globale et traiter de manière cohérente les aspects techniques, l’organisation et les conditions de travail, les relations sociales et l’environnement.
  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective.
    Les moyens de protection individuels ne doivent être utilisés qu’en complément des protections collectives si celles-ci se révèlent insuffisantes.
  9. Donner les instructions appropriées aux salariés.
    Les salariés doivent être formés et informés afin de connaître les risques ainsi que les mesures de prévention.

RECOMMANDATIONS ET BONNES PRATIQUES

Les recommandations sont des textes qui définissent et regroupent les bonnes pratiques de prévention des risques professionnels liés à votre activité. Ce sont en quelque sorte des « règles de l’art » proposées aux entreprises.

Elles ne constituent pas une réglementation, mais leur non-respect peut entraîner des conséquences juridiques.

Les recommandations sont donc un outil important pour la prévention des risques professionnels.

À noter :

Elles s’adressent aussi aux salariés dans un but d’information sur les risques liés à leur activité et les mesures efficaces pour les prévenir.