Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui nous tentons avec vous de réduire les risques d’explosions dans votre entreprise, avec la réglementation sur les ATmosphères EXplosives, et nos formations ATEX.

Prévenir des explosions grâce à nos formations en ATmosphères Explosives dites ATEX

Les explosions sur le lieu de travail sont un risque majeur difficile à appréhender.

Leur prévention fait l’objet d’une réglementation spécifique.

Les chefs d’entreprises doivent organiser la prévention des explosions dans leurs établissements en tenant compte d’une série de textes qui visent les lieux et les équipements de travail (transposant les directives « ATEX » ou Atmosphères Explosives).

Article R.4227-49 du Code du Travail. (voir ci-dessous).

Il est question de sinistres graves qui font des victimes et causent d’importants dégâts matériels. Fréquents puisqu’il se produit, en France, plus d’une explosion de poussières par jour.

Quelles sont les professions les plus exposées ?

Transports de matières explosives ou combustibles / Tout Stockage de matières combustibles / Manipulation de matières combustibles

Nettoyage de cuves, silos, containers ayant contenus des matières explosives ou combustibles / Silos à pulvérulents (agriculture, agro-alimentaire, cimenteries…)

Chimie, pétrochimie, préparations (peintures, solvants, toute préparation…) / Plasturgie

Energie (centrales thermiques, stockage et distribution de gaz) / Secteur du bois (scieries, menuiseries) / Alcool (distillerie) / Métallurgie (hauts-fourneaux, cokerie)

Mines et carrières / Industries mettant en œuvre ou utilisant du gaz naturel / Stations-services, garages automobiles

Arts et spectacles (Pyrotechnie, cinéma, théâtre) / Incinérateurs de déchets

Industrie pharmaceutique / Industrie nucléaire

Sont également exposées les professions qui manipulent, stockent, transportent de nombreuses substances qui sont susceptibles, dans certaines conditions, de provoquer des explosions. Ce sont les gaz, des vapeurs, des brouillards et des poussières inflammables (telles que la farine, le sucre, le lait, le charbon, le soufre, l’amidon, les céréales, le bois, les matières plastiques, les métaux…).

Quelles sont les obligations de l’employeur responsable de l’établissement ?

Évaluer les risques

Identifier les atmosphères explosives et leur persistance potentielle
Identifier les sources d’inflammation potentielle
Identifier les conséquences
Mettre en œuvre des moyens de prévention contre les explosions
Empêcher la formation d’atmosphères explosives (modification du process, …)
Empêcher l’inflammation d’atmosphères explosives (arrêt flamme, structure process,..)
Atténuer les effets nuisibles d’une explosion
L’ensemble de ces paramètres permettent de réaliser le plan de zone ATEX et d’identifier physiquement les zones ATEX

Quel est le meilleur moyen de se prémunir des risques d’explosions ?

La prévention humaine.

De la formation et de l’information.

Utiliser du matériel adapté au risque d’explosion.

Ne pas pénétrer en zone ATEX sans y avoir été autorisé par permis de travail et en possession d’une balise respectant scrupuleusement les prescriptions réglementaires ou s’abstenir.

Formation au risque explosion : La forme et le contenu de l’ensemble des formations sont laissés à la libre appréciation du chef d’entreprise. Elle concerne les salariés de l’entreprise et ceux des intervenants extérieurs.

Le contenu peut porter sur : le risque ATEX – les zones ATEX / les autorisations de travailler / le permis de feu / le plan de prévention (nettoyage, balisage, matériel…) / les équipes de maintenance interne pour les interventions techniques / les mesures techniques sur les sources d’inflammation (inertie à l’azote…) / les équipes d’intervention en cas de sinistre / l’organisation de l’évacuation du personnel.

Prévenir les risques d’explosion :

Comme pour tout risque, il faut prévenir le plus en amont possible la survenance du risque et en l’espèce, la formation d’une atmosphère explosive.

La conception et l’implantation des locaux doivent être soigneusement étudiées ainsi que les process de production.

En premier lieu, le responsable d’établissement devra réaliser une analyse des risques. Les éléments de cette analyse seront retranscrits dans le document relatif à la protection contre les explosions (DRPCE), intégré au document unique.

L’analyse des risques d’explosion devra s’appuyer sur la méthodologie suivante :

Inventorier les produits combustibles
Analyser les procédés de mise en œuvre
Etudier les dysfonctionnements potentiels
Classer et zoner les emplacements dangereux
Identifier les sources d’inflammation
Évaluer la gravité d’une explosion
Rédiger le DRPCE

Nos formations ATEX

Vos besoins :

Répondre à l’obligation de formation du personnel intervenant en zone ATEX.
Faire monter en compétence les personnes chargées de la conception des installations ou de leur maintenance.
Permettre à vos collaborateurs concernés de certifier leurs compétences avec un certificat reconnu par INERIS (Institut National de l’Environnement industriel et des RISques).

Qui est concerné par nos formations?

Le personnel concerné par les risques ATEX.
Le personnel devant accéder à une zone ATEX : conducteur de machine, préparateur de commande, mécanicien, électricien, etc.
Le personnel assurant des missions de conception et de maintenance des installations.

Formation ATEX SENSIBILISATION

Toute personne amenée à effectuer des opérations d’entretien dans des zones à risques d’explosion. Toute personne appelée à être formée par son employeur au sens de l’arrêté du 08 juillet 2003.

Objectifs pédagogiques de la formation ATEX SENSIBILISATION
Comprendre les mécanismes d’une explosion de gaz, de vapeur ou de poussières, ses causes, ses conséquences
Être sensibilisé sur les phénomènes susceptibles de conduire à une telle explosion
Connaître les risques liés aux interventions en zones d’Atmosphères Explosives (ATEX) spécifiques au site
Connaître les mesures techniques (opérationnelles) et organisationnelles de protection inhérentes à ces interventions
Intégrer les consignes de sécurité définies par le chef d’établissement

Durée : 1 jour soit 7 heures de formation.

Formation ATEX niveau 0 : obtenez votre habilitation ATEX 0

Article R.4227-49 du Code du Travail : « Lorsque des atmosphères explosives peuvent se former en quantités susceptibles de présenter un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs ou d’autres personnes, l’employeur prend les mesures nécessaires pour que : Le milieu de travail permette un travail en toute sécurité, une surveillance adéquate soit assurée et des moyens techniques appropriés utilisés, une formation des travailleurs en matière de protection contre les explosions soit délivrée, les travailleurs soient équipés, en tant que de besoin, de vêtements de travail adaptés contre les risques d’inflammation. »

Objectifs pédagogiques de la formation ATEX niveau 0
Informer / sensibiliser les différents intervenants des risques liés à la présence d’atmosphères explosives
Intervenir dans une zone à risque d’explosion en respectant les règles de sécurité
Obtenir son habilitation ATEX niveau 0

Durée : 1 demi-journée soit 3,5 heures de formation.

Formation ATEX niveau 1 : Habilitation ATEX 1 non-électrique

La réglementation dite ATEX demande à tous les chefs d’établissement de maîtriser les risques relatifs à l’explosion de ces atmosphères au même titre que tous les autres risques professionnels. Cette formation ATEX 1 vous permettra d’obtenir votre habilitation permettant d’accéder à des environnements du type zone 1, de vous sensibiliser aux dangers, ainsi que de respecter la législation.

Objectifs pédagogiques de la formation ATEX niveau 1
Mesurer l’impact de la réglementation sur votre organisation, décrire les risques dans les différentes zones à risques d’explosion
Préparer les interventions des différents entrants dans la zone à risques d’explosion
Faire appliquer les consignes de sécurité et les procédures spécifiques au regard des risques d’explosion
Adapter son comportement et ses pratiques professionnelles à l’environnement ATEX

Durée : 1 jour soit 7 heures formation.

Formation ATEX 1 – DRPCE – Document Relatif à la Protection

Pour les salariés en charge de la mise en place du DRPCE sur site comportant des process, produits et machines susceptibles d’exploser ou de générer la formation d’atmosphères.

Objectifs pédagogiques de la formation ATEX 1 DRPCE
Pouvoir mettre en œuvre une démarche rigoureuse et efficace d’évaluation des risques d’explosion.
Savoir déterminer le classement des zones et préconiser les mesures techniques et organisationnelles permettant de maîtriser les risques identifiés.
Savoir établir le DRPCE.
Connaître le contexte réglementaire associé.
S’approprier les méthodes d’analyse des risques ATEX liés aux produits / process / équipements au sein de son entreprise.
Connaître et faire connaître les principes régissant la rédaction du DRPCE.

Durée : 3 jours pour le DRPCE (2 jours plus 1 jour) de formation.

Formation ATEX niveau 2
Cette habilitation ATEX de niveau 2 permet au personnel qualifié d’encadrer des agents opérationnels intervenant en ZONE ATEX lors d’opération (installation, maintenance et réparation) sur des équipements non électriques de niveau 1 et 2. Ce stage de formation de trois jours en intra entreprise répond aux exigences du référentiel ISM-ATEX de l’INERIS.

Objectifs pédagogiques de la formation ATEX niveau 2
Garantir le respect de la réglementation ATEX et règles définies dans le référentiel ISM-ATEX de l’INERIS.
Accueillir et encadrer les agents opérationnels sur le site.
Acquérir les connaissances nécessaires à la conception et la maintenance des installations électriques en zone ATEX.

Durée : 2 jours soit 14 heures de formation.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Explosion sur le lieu de travail, Dossier INRS
http://www.inrs.fr/risques/explosion/ce-qu-il-faut-retenir.html

Risque d’explosion – Travail en atmosphère explosive – zone ATEX, Fiche Bossons Futé
http://www.bossons-fute.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1347:risque-d-explosion-travail-en-atmosphere-explosive-zone-atex&catid=3&Itemid=4

Des questions? Nous sommes là pour vous:

https://www.acxconseil.fr/
03 20 910 306
contact@acxconseil.fr

A très bientôt,
L’équipe ACX Conseil

Identifier les risques, définir les priorités, mettre en place un plan d’actions et évaluer les résultats : découvrez les étapes incontournables d’une démarche de prévention des risques professionnels.

COMMENT AGIR ?

ACX Conseil va vous accompagner dans toutes vos démarches et vos réflexions.

Nous allons faire appel à de multiples ressources présentes dans votre entreprise.

Planifiée, suivie et évaluée, elle se pilote comme tous vos projets et vous permet d’instaurer une démarche pérenne en prévention des risques professionnels dans votre entreprise.

1 ACX Conseil établit un audit :

L’étape 1 consiste à faire un état des lieux et à élaborer un tableau de bord qui vous aidera à piloter concrètement vos actions.

Pour commencer, collectez les informations qui vous permettront de construire vos indicateurs et d’évaluer régulièrement la progression de la démarche.
Exemples d’informations à collecter :

Indicateurs sur des données de santé : nombre de passages à l’infirmerie, nombre et fréquences des accidents du travail bénins ou non, nombre de maladies professionnelles reconnues, nombre d’inaptitudes totales ou partielles, taux de gravité des accidents du travail ;

Indicateurs relevant des RH (absentéisme, turnover…) ;

Indicateurs de moyens et de risques (nombre d’actions de formation en prévention, nombre d’actions correctives mises en place, mesures de métrologie, d’ambiance,…);

Indicateurs relevant de la productivité ou de la qualité : nombre de pannes, nombre de défauts, satisfaction des clients…

À noter
Cette liste d’indicateurs est à ajuster en fonction des métiers présents dans votre entreprise. Vous pouvez également enrichir votre tableau de bord au fur et à mesure.

2 ACX Conseil défilit vos objectifs et vos priorités :

Pour définir les objectifs de votre projet de prévention et mobiliser vos salariés, il vous faut d’abord identifier les postes, les situations ou les secteurs à risque dans votre entreprise.

Il peut s’agir de risques liés à l’utilisation d’un équipement spécifique ou à la manipulation d’un agent chimique ou biologique, ou encore des problèmes de santé que peuvent générer à long terme certaines organisations du travail (travail de nuit, horaires décalés…). C’est également à cette étape que sont repérés les facteurs de pénibilité.

Sur la base des résultats obtenus, définissez vos priorités et ciblez les postes de travail ou les secteurs d’activité pour lesquels un diagnostic plus approfondi est nécessaire.

À noter
Dès le début de cette étape 2, il est indispensable d’informer les salariés. Le succès des mesures de prévention repose en grande partie sur leur implication. Il est donc primordial qu’ils aient une parfaite connaissance des enjeux et soient associés à tous les travaux de mise en place de la démarche.

À ce stade il sera probablement nécessaire de désigner une personne ou un groupe chargé de piloter la démarche et coordonner les différents acteurs.

3. ACX Conseil met en place un plan d’action :

Pour analyser les conditions d’exposition des salariés à des risques et aux différents facteurs de pénibilité dans l’entreprise, il est parfois nécessaire de mener des Certaines situations de travail nécessitent des diagnostics approfondis.

Plusieurs méthodes d’analyse des risques peuvent être déployées :

Contrôles et vérifications

Ces approches dites « normatives » reposent sur l’utilisation d’un référentiel. On utilise notamment des questionnaires, des check-lists, des grilles ou encore des audits afin d’établir si les pratiques sont conformes aux critères de référence.

Analyse des postes

Ces approches dites « ergonomiques » se fondent sur l’observation du travail réellement réalisé par les personnels de l’entreprise, sur l’analyse de la documentation existante (statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles, fiches produits, fiches de données sécurité, notices de postes,…) et sur des entretiens. Elles peuvent être complétées si nécessaire par des mesures. Ces approches sont à privilégier dans le cadre de l’évaluation des risques.

Modélisations et calculs probabilistes

Ces approches dites de « sûreté des systèmes » sont appliquées principalement pour des systèmes techniques complexes.

À noter
Pour chaque risque identifié, proposez ensuite et formalisez un plan d’actions.

Il pourra concerner : la conception des outils, la conception des produits, le poste et l’espace de travail ou encore l’organisation de la production et du travail. Il pourra nécessiter d’intervenir : au niveau d’un poste de travail, d’une ligne de production, de l’entreprise dans son ensemble, voire chez vos sous-traitants.

4. ACX Conseil analyses les retours :

L’étape 4 consiste à répondre à 2 questions :

Quelle est l’efficacité des actions engagées ?

Comment pérenniser la démarche engagée ?

Déjà utilisé pour connaître l’état initial de votre entreprise, votre tableau de bord peut être enrichi de multiples indicateurs. Vous pourrez ainsi réaliser une veille pour chaque risque identifié au sein de votre entreprise. Vous pouvez également le présenter lors de réunions (comité de direction, CHSCT, revues de production…).

À noter
Veillez à maintenir des compétences en prévention des risques dans l’entreprise et continuez à communiquer auprès de vos salariés (affichage, newsletter, baromètre social…).

Des questions? Nous sommes là pour vous:

Pour toutes demandes d’informations, contactez-nous:

03 20 910 306
contact@acxconseil.fr

A très bientôt,

L’équipe ACX Conseil

Le document unique d’évaluation des risques professionnels (DU)

 

VOUS ETES EMPLOYEUR ?

 

La loi vous impose d’évaluer les risques qui existent dans votre entreprise en matière de santé et de sécurité des salariés. Pour cela, vous devez établir et tenir à jour un document unique d’évaluation des risques professionnels (DU).

 

À QUOI SERT CE DU ?

 

Il présente les résultats de l’évaluation des risques pour la santé et la sécurité des salariés de votre entreprise ;

Il comprend un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de votre établissement ;

Il représente le point de départ de la démarche de prévention de votre entreprise, puisqu’il vous sert de base pour définir un plan d’action.

ACX Conseil va mettre en place avec vous un plan d’action visant l’évaluation des risques professionnels de votre entreprise.

 

Le DU est une obligation prévue par le code du travail

Il est prévu par l’article R4121-1 du code du travail. En tant qu’employeur, vous êtes responsable de ce document, même si vous pouvez en déléguer la réalisation pratique à un tiers.

 

EN PLUS IL EST UTILE POUR VOUS :

Le DU constitue l’un des principaux leviers de progrès dans l’entreprise.

Il peut contribuer à améliorer son fonctionnement tout au long de son évolution, en consolidant la maîtrise des risques avérés mais également en pointant l’apparition de risques à effets différés ou de nouveaux risques, en particulier ceux qui sont liés aux nouvelles organisations (recours plus fréquent à des CDD, intérim, flux tendus…) ou à de nouveaux procédés industriels.

La santé et la sécurité des salariés ne doivent donc pas être dissociés du fonctionnement de l’entreprise (choix techniques, organisation du travail, mobilisation des compétences, formation…).

La mise en place d’une démarche de prévention contribuera à améliorer la performance de l’entreprise sur le plan humain et économique.

 

COMMENT ÉTABLIR UN DU ?

 

Pour élaborer votre DU, vous pouvez vous servir de divers documents déjà en votre possession. Par exemple :

 

 

Votre bilan de la situation générale de la sécurité et des actions de prévention dans votre établissement ;

Votre programme annuel de prévention des risques professionnels ;

Votre registre unique de sécurité.

 

Vous ne possédez pas ces documents, ou ne pouvait pas les exploiter ? Pas de panique ACX Conseil vous accompagne dans vos démarches.

 

Il est préférable de l’établir avec vos salariés ou leurs représentants, mais vous pouvez l’établir seul ou avec l’aide de personnes ou d’organismes ressources en matière d’évaluation des risques professionnels. Par exemple :

 

Les membres de la délégation du personnel du comité social et économique (CSE) ou le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ;

Le médecin du travail ;

Des organismes extérieurs tels que ACX Conseil ;

 

Les informations à faire figurer sur votre DUER

 

Votre DU doit obligatoirement :

 

Exposer les résultats de l’évaluation des risques pour la santé et la sécurité de vos salariés, menée en conformité avec les dispositions du code du travail sur ce sujet ;

Comporter un inventaire des risques professionnels identifiés dans chaque unité de travail de votre établissement, y compris ceux liés à l’exposition à la chaleur et au froid ;

Consigner en annexe les données collectives utiles à l’évaluation des expositions individuelles et la proportion de salariés exposés.

ACX Conseil vous conseille de faire figurer dans votre DU toute autre information que vous jugez pertinente. Par exemple, un classement des risques en fonction de certains critères ou une liste d’actions de prévention à mener.

 

QUAND FAUT-IL METTRE À JOUR LE DU ?

 

Votre DU doit refléter la situation présente de votre entreprise. Vous devez donc le mettre à jour chaque année ;

Mais aussi lors de toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé, d’hygiène et de sécurité ou les conditions de travail dans votre entreprise ;

Ou lorsqu’une information supplémentaire sur l’évaluation d’un risque professionnel dans une unité de travail est recueillie, c’est-à-dire après avoir analysé le risque de répétition d’un accident de travail déjà survenu.

 

QUI PEUT CONSULTER VOTRE DU ?

 

Vous devez tenir votre DU à disposition de différents acteurs internes et externes à votre entreprise.

 

En interne

Le DU peut être consulté par : vos salariés ; le médecin du travail lorsqu’il est intégré à votre entreprise ; les membres de la délégation du personnel du comité social et économique (CSE) ; les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ou des instances qui en tiennent lieu ; les délégués du personnel.

En externe

Le DU peut être consulté par : le médecin du travail ; l’inspecteur ou le contrôleur du travail ; des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale ; des agents des organismes professionnels de santé, de sécurité et des conditions de travail ; des inspecteurs de la radioprotection.

 

Vous devez afficher un avis indiquant les modalités d’accès au DU

Les modalités d’accès au DU de votre entreprise doivent être affichées dans un endroit facilement accessible de votre établissement. Par exemple, à côté de votre règlement intérieur si votre entreprise en a un.

 

ACX Conseil vous propose la mise en conformité de vos locaux, notamment à travers la mise en place de votre règlement intérieur, registre de sécurité et bien sûr DU …

 

Retrouvez les détails sur l’élaboration du DU et son maintien sur le site de l’INRS

http://www.inrs.fr/demarche/evaluation-risques-professionnels/ce-qu-il-faut-retenir.html

Des questions? Nous sommes là pour vous:

Pour toutes demandes d’informations, contactez-nous:

03 20 910 306
contact@acxconseil.fr

A très bientôt,

L’équipe ACX Conseil

Bonjour à toutes et à tous,

L’habilitation électrique, H0 B0, B1 B1V, R2D2… ça ne vous parle pas?

Pour vous faciliter la compréhension des habilitations électriques, ACX Conseil va vous apporter des réponses claires sur leurs définitions, le besoin correspondant à chaque collaborateur, la signification de chaque sigle…

L’habilitation électrique « C’est la reconnaissance par son employeur, de la capacité d’une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées. L’habilitation n’est pas directement liée à la classification professionnelle. Elle est matérialisée par un document établi par l’employeur et signé par l’employeur et par l’habilité. La délivrance d’une habilitation par l’employeur ne dégage pas pour autant nécessairement la responsabilité de ce dernier. »

Ce que dit l’INRS sur le risque électrique :

« Tout salarié est amené à travailler avec du matériel électrique. Ce qui implique que toute entreprise peut être confrontée à un accident d’origine électrique, souvent très grave (électrocution ou incendie). La prévention de ces risques repose, d’une part, sur la mise en sécurité des installations et des matériels électriques et, d’autre part, sur le respect des règles de sécurité lors de leur utilisation ou lors de l’intervention sur ou à proximité des installations électriques. »

Les différentes catégories d’habilitations électriques :

3 caractères à identifier

Le domaine de tension :

B pour basse tension (<1000v)
H pour haute tension (>1000v)

Le chiffre :

0 pour non électricien
1 pour un exécutant (il peut tout faire mais ne peut pas travailler seul)
2 pour un chargé de travaux (le chef)

La lettre :

C pour consignation : il coupe et remet sous tension ou isole l’appareil électrique
R : Il peut intervenir seul et consigner pour lui uniquement

-Habilitation électrique H0 B0 / H0V B0V

Une personne habilitée H0 B0 peut accéder, sans surveillance, aux locaux d’accès réservés aux électriciens en environnement basse tension (entre 50 et 1000 Volt). Il ne peut réaliser de réarmement ou de remplacement (lampe, fusible, etc.), ses tâches se résument à des travaux du type peinture, menuiserie, maçonnerie, etc.

Habilitation électrique H0 H0V

Une personne habilitée H0B0V peut accéder, sans surveillance, aux locaux d’accès réservés aux électriciens en environnement haute tension (supérieur à 1000 Volt). Il ne peut réaliser de réarmement ou de remplacement (lampe, fusible, etc.), ses tâches se résument à des travaux du type peinture, menuiserie, maçonnerie, etc.

Habilitation électrique BS

Une personne habilitée BS peut intervenir dans le cadre d’opérations élémentaires d’ordre électrique, comme le remplacement ou le raccordement de matériel simple (max 400V et 32A courant alternatif) : chauffe-eau, convecteurs, volets, fusibles BT, réarmement, lampe, ampoule, socle prise de courant, interrupteur, etc. Personnel du type gardien d’immeuble, chauffagiste, plombier, peintre…

Habilitation électrique B1 B1V – B2 B2V – B2V Essai – BC

Une personne habilitée B1B1V – B2B2V ou B2V Essai BC (se rapporter au tableau ci-dessous pour connaître les différences entre chacune de ces habilitations électriques) est un électricien qui peut effectuer des travaux et des essais du type création ou modification d’une installation, remplacement d’une armoire hors tension sur des installations en basse tension.

Habilitation électrique H1 H1V – H2 H2V – H2V Essai – BC HC

Une personne habilitée H1H1V, H2H2V, H2V Essai, BCHC (se rapporter au tableau ci-dessous pour connaître les différences entre chacune de ces habilitations électriques) est un électricien qui peut effectuer des travaux et des manœuvres du type création ou modification d’une installation, remplacement d’une armoire hors tension sur des installations en basse et haute tension.

Habilitation électrique BC

Une personne habilitée BC effectue ou fait effectuer la consignation électrique et prend les mesures de sécurité correspondante. Elle doit avoir l’accord du chargé d’exploitation ou du chef d’établissement. Elle exécute soit les quatre étapes de la consignation, soit seulement les deux premières. Cette seule habilitation ne permet pas d’exercer les fonctions de surveillant de sécurité électrique.

Habilitation électrique BR

Une personne habilitée BR assure des interventions (dépannage, connexion avec présence de tension, essais et mesurages). Elle peut travailler seule ou avoir des électriciens sous ses ordres. Elle peut consigner une partie d’installation pour son propre compte ou pour un tiers sous ses ordres. Elle peut recevoir une attestation de consignation et la signer. Max 1000V et 63A (basse tension) en courant alternatif. Personnel électricien confirmé chargé de la maintenance ou du dépannage.

Habilitation électrique BE – habilitation électrique BS BE manœuvre

Une personne habilitée BE est désignée par l’employeur, sur la base de ses compétences en vue d’assurer des essais, des mesures, des vérifications ou des manœuvres. Dans le cadre de ses interventions, il peut intervenir sur des opérations spécifiques qui doivent être clairement mentionnées sur son habilitation. Il travaille sur des installations basse tension sur des opérations de réarmement de protection manœuvres ou des changements de fusibles. Personnel type informaticiens, gardien, personnel de production… Vous retrouverez, également dans ce type d’habilitations, l’habilitation électrique BE essai (réaliser des essais dans un laboratoire ou dans une plateforme d’essais), l’habilitation électrique BE mesurage (réaliser des mesures) et l’habilitation électrique BE vérification (réaliser des manœuvres, adapté aux diagnostiqueurs immobiliers).

Besoin de plus d’informations sur l’habilitation électrique?
Un article complet et détaillé est disponible sur notre site internet.


Des questions? Nous sommes là pour vous:

https://www.acxconseil.fr/

Pour toutes demandes d’informations, contactez-nous:

03 20 910 306
contact@acxconseil.fr

A très bientôt,

L’équipe ACX Conseil